Faire l'ascension du Mont Fuji

Amateurs de découverte et de randonnée pédestre, profitez de la beauté du Mont Fuji et des expériences inoubliables qu’offre son ascension. Comme cette étape fait partie des incontournables choses à faire lors de votre séjour au Japon, pensez à vous préparer à l’avance pour vivre à fond chacun des moments que vous passez à l’escalader.

Choisir la saison et l’horaire de votre excursion

Même si le Mont Fuji et son cône volcanique est facile à escalader, il est toutefois important de bien choisir la saison ainsi que l’horaire de votre escalade. En effet, la saison officielle de l’escalade sur le Mont Fuji se trouve entre début juillet et les deux premières semaines de septembre. Durant cette période, le climat est beaucoup plus clément et les restaurants et auberges se trouvant sur le chemin de randonné restent ouverts au public.

En dehors de cette période, vous pouvez escalader le volcan en compagnie d’un guide, mais cela n’est pas du tout conseillé. La plupart des randonneurs optent pour un rando de nuit, et cela afin de pouvoir apprécier le spectacle qu’offre le lever du soleil sur le toit du Japon. Toutefois, vous êtes libre de choisir votre horaire en fonction de votre programme, tout en évitant l’escalade durant les vacances scolaires japonaises et les week-ends au risque de vous retrouver dans les embouteillages au bout milieu de la pente de Fuji San.

Choisir le chemin qui vous mènera jusqu’au sommet

Pour accéder à la crête enneigée du Mont Fuji, vous avez le choix entre quatre chemins bien distincts. Toutefois, l’escalade s’effectue en dix stations, et les cinq premières restent accessibles en bus, ce qui vous permettra de réduire la durée de la montée. Alors, pour effectuer votre randonnée, vous avez le choix entre le Trail Fujinomiya, le Trail Subashiri, le Trail Subashiri et le Trail Yoshida. Cette dernière étant la plus empruntée et vous permet de profiter de vos randonnées en toute sécurité.

Quelle que soit la destination que vous souhaitez emprunter, il est à noter que les règles de sécurité restent les mêmes afin de pouvoir escalader les rochers volcaniques qui composent chacun de ces sentiers. Cela concerne entre autres la gestion de l’ascension, les habits à privilégier, les chaussures de randonnées, les chaussettes, le bonnet pour faire face au vent ainsi qu’un coupe-vent imperméable en cas de pluie.

D’autres accessoires à avoir lors de l’escalade du Mont Fuji

Outre les vêtements et les chaussures, il faut aussi prendre avec vous les nécessaires pour effectuer votre escalade du Mont Fuji en toute sérénité. Pour ce faire, veuillez vous munir d’un sac à dos logeable et léger, d’une lampe frontale pour avoir les mains libres au cas où vous avez besoin de vous agripper, des lunettes de soleil et de la crème solaire pour la descente, des gants, un sac poubelle de petite taille pour éviter de jeter les ordures dans la nature, des bouteilles d’eau pour s’hydrater, des barres de céréales et de l’antalgique en cas de besoin.

Si vous êtes un adepte de photographies, pensez à emmener avec vous votre appareil photo pour immortaliser des clichés puisqu’époustouflants. Avec ces quelques conseils, vous êtes prêt à escalader le Mont Fuji tel un professionnel.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons aussi de lire :